Vous êtes ici

Symkevi®, nouveau traitement pour la mucoviscidose, obtient l’autorisation de mise sur le marché européenne

L’association d’ivacaftor (potentiateur, principe actif de Kalydeco®) et du correcteur VX-661 (tezacaftor) vient d’obtenir l’autorisation de mise sur le marché européenne pour les patients atteints de mucoviscidose âgés d’au moins 12 ans, homozygotes pour la mutation F508del ou porteurs d’une mutation F508del et d’une mutation résiduelle.

Dernière mise à jour 15.11.2018 à 12h30

tezacaftorivacaftor_sergeynivens_fotolia_2

Symkevi® est une combinaison de deux molécules qui a montré son efficacité en association avec le Kalydeco® lors d’études cliniques de phase 3. Les résultats de ces essais ont permis au Laboratoire Vertex Pharmaceuticals d’obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM), d’abord aux États-Unis et au Canada (sous le nom de Symdeko) et désormais aussi en Europe, auprès de l’Agence européenne du médicament (EMA).

Symkevi® doit être utilisé en association avec Kalydeco® et s’adresse aux patients âgés d’au moins 12 ans, non transplantés et porteurs soit de deux mutations F508del ou d’une mutation F508del combinée à une des 14 mutations résiduelles suivantes : P67L, R117C, L206W, R352Q, A455E, D579G, 711+3A→G, S945L, S977F, R1070W, D1152H, 2789+5G→A, 3272-26A→G et 3849+10kbC→T. Le traitement se fait en deux prises quotidiennes : un comprimé de Symkevi® le matin et un de Kalydeco® le soir.

Tous les patients ayant été inclus dans les deux études cliniques réalisées en France se sont vus proposer la poursuite ou l’initiation du traitement au terme de leur participation. Ainsi, quelques patients français sont, à ce jour, sous traitement Symkevi® / Kalydeco®.  

Par rapport à Orkambi®, Symkevi® s’adresse à une population plus large de patients.
Selon les données 2016 du Registre Français de la mucoviscidose :
•    1 594 patients de 12 ans ou plus sont homozygotes F508del (dont 833 sous traitement Orkambi®) et non transplantés ;
•    313 patients de 12 ans ou plus ont une mutation F508del associée à une des 14 mutations résiduelle concernées par l’AMM et non transplantés.

Cette nouvelle est particulièrement importante pour les patients hétérozygotes porteurs d’une mutation résiduelle qui – jusqu’à présent – ne bénéficiaient pas d’une opportunité thérapeutique ciblant leurs mutations.  

Les procédures pour l’établissement du  prix de vente devraient désormais pouvoir démarrer, si le laboratoire souhaite commercialiser le Symkevi®. Il est important de noter qu’en France, ces procédures peuvent prendre en moyenne presque deux ans. Cependant, les négociations peuvent être plus longues et complexes, comme c’est le cas actuellement pour Orkambi®.

Vaincre la Mucoviscidose, avec l’Association Grégory Lemarchal et la Société Française de mucoviscidose, restent mobilisées afin que tous les nouveaux traitements puissent être disponibles au plus vite  pour les patients concernés.

Éléments de définition

Phase 3 : étape la plus avancée du développement clinique d’un nouveau médicament.
Activateur (ou potentiateur) : molécule visant à activer la protéine CFTR positionnée sur la membrane mais défectueuse, lui permettant d’améliorer sa fonctionnalité.
Correcteur : molécule visant à corriger le défaut de maturation de la protéine CFTR, lui permettant de se positionner à la membrane cellulaire.
Mutation résiduelle : la protéine CFTR est bien à la surface de la membrane mais soit elle est partiellement fonctionnelle soit elle est présente en quantité insuffisante. On parle alors d’activité résiduelle.
Orkambi® : indiqué pour les patients âgés d’au moins 12 ans porteurs de 2 mutations F508del. Une extension d’AMM a été obtenue en début 2018 pour les patients âgés de 6 à 11 ans.

Pour aller plus loin

Découvrez notre foire aux questions "Essais cliniques et accès aux traitements innovants" (dernière mise à jour : octobre 2018)

 

Crédits photo : Sergey Nivens - Fotolia.com

infos pratiques

Découvrez notre foire aux questions "Essais cliniques et accès aux traitements innovants" (dernière mise à jour : octobre 2018)

Recevez la newsletter
"Le Lien".