Vous êtes ici

Transplantation

la_greffe_2

La transplantation pulmonaire.
 
La répétition des épisodes infectieux induisent une destruction progressive des tissus chez les patients. La transplantation pulmonaire est actuellement la seule alternative de soins en cas d’insuffisance respiratoire majeure chez les patients atteints de mucoviscidose.

Grâce aux actions de l’Agence de la biomédecine (ABM), mais également à une forte mobilisation des associations de patients, l’activité de transplantation pulmonaire connait une nette progression depuis ces dernières années.

En 2016, selon le rapport médical et scientifique du prélèvement et de la greffe en France rédigé par l’ABM, 371 greffes de poumons ont été réalisées (versus 182 en 2006). 91 (soit 25%) de ces transplantations concernaient un patient atteint de mucoviscidose. Cette pathologie est la deuxième indication de transplantation pulmonaire.

Plusieurs travaux de recherche visent à améliorer les techniques de chirurgie transplantatoire, mais également la qualité des greffons. Les travaux scientifiques recherchant de nouvelles stratégies capables d’empêcher le rejet de la greffe tout en préservant le système immunitaire et en limitant les effets secondaires des traitements, sont également au cœur de la recherche.

 

*Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

© Fotolia - fivepointsix