Vitamines

vitamines_credit_c_jpc_prod

Les patients qui présentent une insuffisance pancréatique externe ont une mal digestion et donc une malabsorption intestinale importante des graisses alimentaires et sont exposés aux déficits en vitamines liposolubles : A, D, E, K. Ces déficits peuvent être très précoces dans la vie. Pour une absorption optimale, les suppléments vitaminiques (A, D, E, K) doivent toujours être administrés en même temps que les extraits pancréatiques.

Vitamine A (ou rétinol)
 
La vitamine A et ses dérivés ont un rôle essentiel dans la croissance cellulaire, le renouvellement des tissus, le développement embryonnaire, la vision, l’immunité notamment… Indispensable à tous les âges de la vie, la vitamine A est apportée par l’alimentation sous forme de rétinol (produits animaux dont pour les principales sources  : les abats – foie, huile de foie de morue-, la viande, le poisson, le jaune d’œuf) ou sous forme de caroténoïdes provitamines A (produits végétaux). Les principales sources de Beta-carotène, caroténoïdes pro vitamine A et antioxydants sont les légumes (carottes, épinards, laitue, cresson, légumes à feuilles vertes) et les fruits (abricot, melon, fruits rouges, mangue, pastèques). Les tomates sont très riches en lycopène (caroténoïde antioxydant).
Dans la mucoviscidose, la carence en vitamine A peut être très précoce, d’où la proposition d’une supplémentation dès le plus jeune âge. La carence est exacerbée en cas d’atteinte hépatique ou de carence en zinc. L’un des premiers signes cliniques est une diminution de la vision nocturne (de diagnostic difficile chez le jeune enfant).
Lors de la supplémentation, il faut prévenir une hypervitaminose A qui peut provoquer des troubles graves, et surveiller les taux sanguins.
 
» Quelques idées pour améliorer les apports
Un jaune d’œuf ou un œuf pour enrichir les préparations (purée, sauces, pâtisseries) ; des brochettes ou gâteaux de foie ; des petits toasts de foie de morue.
 Pensez à proposer des apports sous forme de jus de carotte, fruits, tomate. Le lycopène, abondant dans les tomates, est mieux absorbé lorsque celles-ci sont cuites (sauce tomate, ketchup).

Vitamine D
 
La fonction essentielle de la vitamine D est de favoriser l’absorption intestinale du calcium et du phosphore ce qui permet d’assurer la minéralisation osseuse. La vitamine D est apportée par l’alimentation. Elle est également produite directement par la peau lors de l’exposition au soleil. Le déficit (ou la carence) en vitamine D est fréquent, en dehors de toute maladie chronique, chez les personnes vivant dans des régions peu ensoleillées. Un quart des nourrissons de moins de 3 mois atteints de mucoviscidose présente un déficit en vitamine D. ostéoporose est décrite avec fréquence dans la deuxième enfance. On considère que les besoins en vitamine D sont doublés chez les patients atteints de mucoviscidose. Ces besoins varient en fonction de la saison et du taux d’exposition solaire. La supplémentation est adaptée au cas par cas en fonction du risque d’ostéoporose et les doses sont alors adaptées aux taux sanguins de vitamine D. La surcharge en vitamine D doit être prévenue.

» Quelques idées pour améliorer les apports
Les aliments les plus riches en vitamine D sont les poissons de mer gras : hareng, saumon, sardine, maquereau, foie de morue et huile de foie de morue… De faibles quantités sont également apportées par les abats (foie), les oeufs, le beurre, les champignons…
 
Vitamine E (α-tocophérol)
 
La vitamine E ou alpha-tocophérol a un rôle antioxydant essentiel pour la protection des membranes cellulaires.
Dans la mucoviscidose l’absorption de la vitamine E est insuffisamment corrigée par la prise d’extraits pancréatiques (et est améliorée par la prise d’acide ursodésoxycholique, utilisé dans le traitement de l’atteinte hépatobiliaire). La supplémentation en vitamine E est systématique chez les patients insuffisants pancréatiques
Les sources les plus importantes sont d’origine végétale : huiles et margarines (tournesol, germe de blé), fruits oléagineux (noisettes, amandes, avocats), germes de céréales (blé).

» Quelques idées pour améliorer les apports
Saupoudrer des germes de blé sur salades et crudités ; penser aux noisettes et amandes pour les petits « en-cas » (avec extraits pancréatiques)
 
Vitamine K
 
La vitamine K est apportée par les légumes verts et les huiles végétales ; elle est également produite par les bactéries intestinales. Elle intervient dans la fabrication des protéines de la coagulation du sang, et d’une protéine de la trame osseuse nécessaire à la fixation du calcium dans les os.
Chez le nouveau-né, la supplémentation en vitamine K est systématique, et prolongée en cas d’allaitement maternel exclusif.
Les aliments qui en contiennent le plus sont les choux (choucroute, chou vert, chou rouge, chou de Bruxelles, chou-fleur, brocoli), les épinards, le persil, la salade verte ; on en trouve aussi dans la viande. La vitamine K est sensible à la lumière.

» Quelques idées pour améliorer les apports
Proposer de la choucroute en hiver. Pour les épinards, varier leur présentation : feuilles crues en salade ; cuits avec des œufs durs, des croutons, à la crème, en tarte. Ne pas oublier de rajouter du persil : haché sur les plats, dans la soupe.
 
Vitamines hydrosolubles : Vitamine B12, vitamine C
 
En général, l’absorption intestinale des vitamines hydrosolubles ne pose pas de problème dans la mucoviscidose à de rares exceptions près (vitamine B12, vitamine C, dans certaines situations).
*Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

Date de dernière mise à jour : mars 2015

*Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

© Fotolia - JPC-PROD

Recevez la newsletter
"Le Lien".