Vous êtes ici

En emploi

visuel_c_shock_

Préserver son capital santé
 
Des dispositifs existent pour vous y aider. Il est bon de connaître les interlocuteurs les plus compétents pour vous accompagner. Le médecin du travail est d’ailleurs un allié important à ne pas négliger. Il ne faudra pas hésiter à lui exprimer l’ensemble des problématiques rencontrées.
En cas de :
- de besoin d’aménagements (aménagement horaire et/ou du poste de travail, temps partiel thérapeutique) ;
- d’arrêt de l’activité (arrêt maladie, inaptitude).
 
Par ailleurs, des prestations spécifiques existent, avec des possibilités éventuelles de cumul en cas de temps partiel :
- la pension d’invalidité ;
- l’Allocation Adulte Handicapé, etc
 
Les congés et aménagements du temps de travail

► Les aménagements d’horaires individualisés

Certaines catégories de salariés handicapés, comme les titulaires d’une Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ou les titulaires de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) notamment, peuvent prétendre à ces aménagements. Ces derniers se concrétisent par des horaires de travail individualisés, prenant en compte les exigences de l’entreprise d’une part et les besoins des patients d’autre part.
 

► Le temps partiel thérapeutique

Il s’agit ici de permettre à un salarié de conserver son travail à temps partiel. Au cours de ce temps partiel thérapeutique, le patient perçoit le salaire correspondant aux horaires travaillés qui peut être complété par des indemnités journalières maladie (SS.)

► La retraite anticipée
 
Les personnes dont le taux d’incapacité est supérieur ou égal à 50% (depuis la réforme retraite) ont la possibilité de bénéficier d’un départ à la retraite avant l’âge légal minimum à condition de répondre à certaines conditions d’assurance et de cotisations.
Pour en savoir plus
 

© Fotolia - .shock

Contact

Tel : 01 40 78 91 83
viepro@vaincrelamuco.org

Recevez la newsletter
"Le Lien".