Vous êtes ici

Fortes chaleurs : soyons vigilants !

Dernière mise à jour 01.06.2017 à 15h00

slideshow_canicule_1

 

Éviter la déshydratation

Dans la mucoviscidose, la concentration en sel (chlorure de sodium) de la sueur est élevée en raison du dysfonctionnement du canal chlore au niveau des cellules des glandes sudoripares, entraînant aussi une augmentation de la perte d’eau par hypersudation.
Ainsi, les patients atteints de mucoviscidose peuvent être exposés au risque de déshydratation aiguë en cas de forte chaleur et d’exposition prolongée au soleil, mais aussi lors d’efforts physiques et d’états fébriles prolongés.

 

Les signes d’alerte

Pour se surveiller (ou surveiller son enfant) et prévenir la déshydratation aiguë, les symptômes à prendre en considération sont les suivants :
► Une fatigue ;
► Une perte d’appétit, des nausées ;
► Des vomissements ;
► Une perte de poids rapide ;
► Des crampes ;
► Une sensation inhabituelle de soif, une langue sèche (mais certaines personnes ne ressentent pas la soif même en cas de déshydratation !) ;
► Des maux de tête ou vertiges ;
► Plus rarement une fièvre.

 

Les bons réflexes

Les signes cliniques sont souvent minimes au début, mais il faut y penser et adopter des mesures préventives simples :
► Augmenter les quantités de boisson (eau riche en chlorure de sodium, soluté de réhydratation orale) ;
► Augmenter l’apport en sel alimentaire, voire prendre également des comprimés sodés pendant ces périodes ;
► Ne pas oublier de se protéger du soleil en évitant une exposition entre 12 h et 16 h, appliquer une protection solaire adaptée au type de peau, porter un chapeau, des vêtements protecteurs et des lunettes de soleil.
Ces conseils sont évidemment applicables aux enfants, mais il est important de les renforcer encore car leur organisme est plus sensible à la déshydratation et leur peau est particulièrement fragile au soleil.

 

Attention aux interactions possibles !

L’exposition au soleil associée à un traitement par certains médicaments photo-sensibilisants peut provoquer des réactions cutanées (rougeur, plaques, boutons, coloration de la peau…). Faites le point avec votre médecin avant l’été ! En cas de vague de chaleur, certains médicaments peuvent augmenter le risque de déshydratation.
De même, la chaleur peut avoir une incidence sur la qualité et l’effi cacité des médicaments, particulièrement ceux nécessitant des précautions particulières de stockage et de conservation.
Avec toutes ces mesures préventives simples, vous êtes enfin prêts à profiter pleinement des beaux jours. Bel été à tous !

 

Surtout, en cas d'inquiétude, n'hésitez jamais à consulter un médecin !

 

Lire aussi :
En cas de canicule/chaleurs extrêmes : recommandations du  ministère de la Santé
et numéro d'information mis à disposition du public par le ministère de la Santé : 0 800 06 66 66 - Canicule Info Service (appel gratuit depuis un poste fixe, ouvert tous les jours de 9h à 19h)

Concernant les produits de santé : recommandations de l’ANSM
L'Agence de sécurité du médicament a édité un dossier spécial en cas de vague de chaleur ("Conditions extrêmes et produits de santé"), utile pour s’informer sur :
- Le bon usage des médicaments
- Les médicaments susceptibles d’altérer l’adaptation de l’organisme à la chaleur
- La conservation des médicaments
- Informations sur les traitements médicamenteux en cas de vague de chaleur - Questions/réponses

 

Crédits photo : forkART Photography - Fotolia.com