Vous êtes ici

Rôle de SLC6A14 dans la production d’oxyde nitrique par les cellules épithéliales bronchiques : implications dans la réponse anti-infectieuse et le maintien de l’intégrité épithéliale dans la mucoviscidose

Dernière mise à jour 30.09.2021 à 11h38

Axe de recherche : Infection Délégation territoriale : Île de France Domaine de recherche : Recherche fondamentale

Porteur du projet : Manon Ruffin

Inserm U 938 - Centre de Recherche Saint Antoine - Mucoviscidose: Physiopathologie et Phénogénomique

Contexte : 
Les cellules de l’épithélium des voies aériennes produisent de l’oxyde nitrique ou NO. Cette molécule pourrait jouer un rôle important au niveau pulmonaire chez les patients atteints de mucoviscidose car elle permet de lutter contre les infections et d’améliorer la réparation de l’épithélium pulmonaire en cas de lésion. Cependant, il a été observé qu’elle est produite en moins grande quantité chez ces patients par rapport à des sujets sans pathologie. Les raisons de cette diminution de production ne sont pas complètement élucidées.  
Récemment, le gène SLC6A14 (Solute Carrier Family 6 Member 14) a été identifié comme gène modificateur de la sévérité de l’atteinte pulmonaire dans la mucoviscidose, sans que l'on connaisse exactement son rôle dans cette pathologie. Or SLC6A14 pourrait participer à la production de NO.

Objectifs :
Nous supposons que la protéine SLC6A14, qui permet de transporter l'arginine, un acide aminé à la base de la production de NO, pourrait permettre de réguler la réponse des cellules du poumon en cas d’infection. L’objectif principal de notre projet est donc de vérifier cette hypothèse pour déterminer si, agir sur SLC6A14 permettrait de lutter contre les infections pulmonaires chez les patients atteints de mucoviscidose.

Perspectives :
Nos résultats vont nous permettre de déterminer si le gène SLC6A14 joue un rôle important dans la mucoviscidose. Il nous permettra aussi de savoir s’il pourrait être une cible intéressante pour mieux lutter contre les infections pulmonaires et protéger le poumon de ces attaques.

Résultats obtenus :
Ce projet, que le Dr RUFFIN a présenté pour l'obtention du concours CRCN 2020 de l'Inserm (prise de poste en janvier 2021), repose sur l’identification du gène SLC6A14 comme gène modificateur de la sévérité de l’atteinte pulmonaire dans la mucoviscidose (Corvol H et al., Nature Communication, 2015). Nous avons par ailleurs montré que SLC6A14 est bien présent dans les cellules épithéliales bronchiques de patients atteints de mucoviscidose mais que son expression et son activité semblent être diminuées en cas d’infection (projet financé par l’association Vaincre la Mucoviscidose et dont les résultats sont en cours de publication ; porteur du projet : Dr Loïc Guillot). Ces résultats pourraient en partie expliquer la diminution de la production de NO observée chez les patients atteints de mucoviscidose.