Vous êtes ici

Nouvelle approche thérapeutique pour tous les patients atteints de mucoviscidose

Dernière mise à jour 30.09.2021 à 11h39

Axe de recherche : Thérapie génique Délégation territoriale : Île de France Domaine de recherche : Recherche fondamentale

Porteur du projet : Olivier Tabary

CDR St Antoine - Hopital St Antoine - Batiment Kourilsky

Contexte : 
Depuis 10 ans, les molécules de la société Vertex représentent une grande avancée dans le traitement de la mucoviscidose, mais ces médicaments ne ciblent pas l’ensemble des patients et les bénéfices cliniques restent très variables, ce qui a conduit les autorités sanitaires anglaises à ne pas recommander l'Orkambi. Il y a plusieurs années, nous avons décidé de nous orienter vers une stratégie alternative, ne ciblant pas directement CFTR, mais un autre canal chlorure. L’idée est d’activer un canal chlorure alternatif à CFTR, ce qui permet de cibler l’ensemble des patients quel que soit la mutation. Dans le cadre de nos travaux antérieurs, nous avons identifié une molécule qui rétablit les efflux chlorures, qui favorise la réparation tissulaire et augmente la fluidité du mucus. Il n’en reste pas moins que si nous voulons amener cette molécule vers la clinique nous devons encore mieux caractériser ses effets, optimiser la voie d'administration afin de commencer les démarches réglementaires.

Objectifs :
L’objectif de ce projet est d’apporter des éléments qui pourront contribuer au développement de la molécule que nous avons identifié ce qui nous permettra de répondre à des appels d’offres européens, d’initier les études réglementaires dans le but d’amener à terme cette molécule vers des études cliniques.

Perspectives :
Les travaux prévus ont pour but de renforcer les connaissances que nous avons sur les effets de la molécule en étudiant plusieurs aspects importants dérégulés dans la pathologie de la mucoviscidose :
1. Effets sur l’inflammation pulmonaire
2. Effets sur l’infection
3. Effets sur la sécrétion des mucines
De plus, nous nous intéresserons aux effets sur les des cellules et des souris porteuses de mutations de classe I.

Résultats obtenus :
Les premiers résultats obtenus montrent que notre molécule permet d’activer les efflux chlorures de façon indépendante de CFTR et donc en s’affranchissant des classes de mutations. Nous avons également montré que la molécule est capable d’augmenter la clairance mucociliaire, et surtout d’augmenter la survie des souris CF traitées sans problème de toxicité.