Vous êtes ici

Méditation de pleine conscience : adhésion des enfants ayant une maladie chronique ? Acronyme : MEDITPEDIA

Dernière mise à jour 21.07.2021 à 18h24

Axe de recherche : Pathologies associées Délégation territoriale : Île de France

Porteur du projet : Guillaume Thouvenin

Hopital Trousseau, DMU Origyn - CRCM Trousseau (Harriet Corvol)

Contexte : 
Les enfants soignés pour des maladies chroniques peuvent avoir un retentissement sur leur qualité de vie, sommeil, bien-être psychologique, stress, l’image de leur corps, leur comportement alimentaire, leur scolarité et avoir des douleurs chroniques.
La « méditation de pleine conscience » a démontré son intérêt pour les patients adultes dans diverses pathologies chroniques. Pour l’enfant, elle est surtout utilisée actuellement en milieu scolaire et par certaines familles, mais il n’existe pas à notre connaissance de programme de soins validé comportant de la méditation ni de séances spécifiques pour les enfants malades. Pourtant, la méditation enseigne aux enfants comment faire pour se poser, revenir au calme et contrôler leur attention et pourrait être d’une grande aide aux enfants malades et à leur famille.
Un programme d’initiation à la méditation est déjà disponible pour les enfants de 6 à 10 ans : Voltaire et les Zamizen (https://zamizen.fr/) pour les enseignants, éducateurs et parents d’enfants. Ce programme est composé de 8 séquences avec pour chacune une vidéo d'une situation, une chanson reprenant le thème de la vidéo et une séance de méditation.

Objectifs :
Nos objectifs sont :
- D’évaluer l’utilisation de ce programme auprès d’enfants malades. L’effet de ce programme sur les enfants sera évalué par des échelles validés (de qualité de vie, d’émotions et de méditation) avant, juste après et 3 mois après la réalisation du programme (analyse quantitative)
- D’aider les enfants à être autonomes avec ce programme, grâce à la création d’un livre d’activité « Mon livre de Voltaire » qui accompagnera l’enfant, lui permettra de s’assurer qu’il a bien compris les séquences
- De rechercher des indicateurs d'effets positifs du programme de méditation sur la qualité de vie des enfants à l'aide d'entretiens spécifiques réalisés à la fin du programme par des psychologues cliniciennes (analyse qualitative)
- De nous appuyer sur les retours des familles pour créer des séquences supplémentaires pour des enfants atteints de pathologies chroniques, notamment sur la gestion du souffle, de la douleur et de la satiété. En alliant les compétences des familles, celles des créateurs de Voltaire et les Zamizen et celles du groupe de travail de professionnels de notre hôpital, nous pourrons proposer d’adapter les séquences existantes

Perspectives :
Pour les enfants qui ont une pathologie chronique, on peut faire l’hypothèse que, comme cela a déjà été montré par des études prospectives chez les adultes, la méditation de pleine conscience pourrait les aider à mieux accepter leur pathologie, les symptômes qui en découlent et les traitements qui sont nécessaires et donc leur permettre une meilleure adhérence à leur traitement avec une meilleure santé physique et psychologique et par ailleurs les aider comme tous les enfants à appréhender certaines situations complexes de leur vie sociale et familiale et de leur scolarité. 
Si les résultats de cette étude sont concluants, c’est-à-dire que les enfants adhèrent au programme malgré leurs contraintes de vie et de soins, nous pourrons envisager de proposer Zamizen à l’ensemble des enfants atteints de maladies chroniques et en particulier de mucoviscidose. Cela permettra d’étudier l’efficacité, et non plus seulement la faisabilité, d’un programme de méditation adapté à l’enfant malade (grâce au développement des séquences spécifiques) et à plus large échelle, en utilisant les indicateurs d’effet positif déterminés par l’analyse qualitative de notre étude.

Résultats obtenus :
N/A