Vous êtes ici

Formation des CRCM à la prise de décision partagée dans le traitement du diabète chez des patients adultes atteints de mucoviscidose : évaluation qualitative ici-ailleurs de son implantation

Dernière mise à jour 30.09.2021 à 11h41

Axe de recherche : Pathologies associées Délégation territoriale : Rhône-Ain-Loire Domaine de recherche : Recherche clinique

Porteur du projet : Quitterie Reynaud

Hospices Civils de Lyon - CRCM adulte - Centre hospitalier Lyon Sud

Contexte : 
Le diabète touche la moitié des patients atteints de la mucoviscidose âgés de 30 ans et plus. Il évolue longtemps de façon asymptomatique. Aussi, deux options sont possibles : commencer un traitement à l’insuline maintenant avec les contraintes supplémentaires liées à celles de la mucoviscidose ou attendre tout en surveillant l’état clinique du patient et instaurer un traitement à l’insuline lorsqu’il aura développé les symptômes et donc plus tard. En pratique habituelle, le choix entre ces deux options se déroule sur deux consultations médicales sans processus formalisé de prise de décision partagée (PDP) entre le médecin et son patient.
La PDP consiste en un processus de prise de décision dans lequel le professionnel de santé et le patient s’informent sur les options de prise en charge puis délibèrent pour parvenir à un accord commun sur la décision prise. 
La PDP nous a semblé particulièrement pertinente dans la mucoviscidose où il existe des options de traitement complexes avec des effets secondaires variables à court, moyen et long terme et où la maladie et ses traitements ont un impact élevé sur la qualité de vie du patient.

Objectifs :
L'objectif du projet est d'impliquer le patient dans la prise de décision pour son traitement du diabète. Cette prise de décision dite partagée est un commun accord entre lui et son médecin, après discussion et évaluation des avantages et inconvénients des options de traitement.

Perspectives :
Nous finalisons les modules de elearning prévus pour former les professionnels du CRCM à la prise de décision partagée afin de démarrer le projet dans les centres concernés.
Après formation des équipes soignantes des CRCM, les patients pourront être inclus dans le projet et bénéficié de la PDP dans les centres avec intervention. Ils seront suivis entre 3 et 6 mois selon le groupe dans lequel ils sont.
L’analyse des résultats et du vécu de l’implantation de la PDP comparativement à des centres n’ayant pas bénéficié de cette implantation permettra d’identifier les leviers de succès comme les freins à l’implantation de la prise de décision partagée du point de vue des patients d’une part et des équipes des CRCM d’autre part. 

Elle permettra ainsi d’adapter, d’améliorer et de diffuser à plus large échelle la stratégie d’implantation de la prise de décision partagée qui pourra être mise en œuvre dans le cadre d’un essai national. 
Il s’agira ainsi d’aller plus loin en termes d’analyse d’impact et de soutenabilité de l’approche au sein des établissements hospitaliers. Le matériel de formation comme les équipes déjà formées pourraient s’avérer être une clé de succès dans un tel cadre, les formés devenant formateurs d’autres centres. 
La prise de décision partagée pourrait ainsi devenir une pratique routinière dans les centres au niveau national.

Résultats obtenus :
Nous avons à ce jour :
- finalisé les documents de l'étude, 
- reçu les autorisations règlementaires pour démarrer le projet,
- lancé le recrutement de l'intervenant en sciences sociales qui rencontrera les patients.