Vous êtes ici

Dysfonction chronique d’allogreffe pulmonaire et télomèropathies – une approche multigénique chez le donneur et le receveur

Dernière mise à jour 30.09.2021 à 11h39

Axe de recherche : Transplantation Délégation territoriale : Île de France Domaine de recherche : Recherche fondamentale

Porteur du projet : Adèle Sandot

Hôpital Bichat Claude Bernard APHP - UMR1152 INSERM et Université de Paris

Contexte : 
La transplantation pulmonaire est le traitement de dernier recours de l’insuffisance respiratoire chronique terminale. En France, en 2018, plus de 20% des patients adultes atteints de mucoviscidose étaient porteurs de greffons pulmonaires.  
La survie à 5 ans en post transplantation est estimée à 60%, et le pronostic à long terme est lié à l’apparition et à l’évolution d’une dysfonction chronique du greffon (DCG) pulmonaire, qui peut être de forme obstrutive ou restrictive. 
Les télomères sont des séquences nucléotidiques permettant la protection du matériel génétique lors de la réplication cellulaire. Des télomères courts ou anomalie du système de réparation des télomères ont été associées la survenue de pathologies pulmonaires fibrosantes. La protéine MUC5B constitue la matrice de gels de mucus et est responsable d’une partie de ses propriétés élastiques. La protéine de la cellule de Clara (CCSP) est produite par l’épithélium respiratoire, et possède des propriétés immunomodulatrices. Le rôle d’un polymorphisme génétique impliquant ces protéines a été évoquée dans la survenue d’une dysfonction chronique du greffon pulmonaire.

Objectifs :
Certaines caractéristiques génétiques pourraient être associées à un risque augmenté de survenue d’une dysfonction aigue ou chronique du greffon, notamment ceux impliquant le système télomère, la protéine Muc5B, et la protéine de la cellule de Clara (CCSP). 
Afin de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la dysfonction chronique du greffon, nous étudierons l’éventuel lien entre certains polymorphismes ou mutations impliquant le système télomère du donneur ou du receveur, le gène Muc5b, et la production de la protéine de la cellule de Clara, et la survenue d’un dysfonction chronique. L’objectif est également de préciser le type de rejet obstructif ou restrictif en fonction du type de polymorphisme.

Perspectives :
La survenue d’une dysfonction chronique du greffon pulmonaire est la principale complication a long terme de la transplantation pulmonaire. Elle est responsable d’un surrisque de décès et d’une altération de la qualité de vie. Ses mécanismes de survenue restent peu connus, et à ce jour peu de cibles thérapeutiques existent en dehors de la re transplantation pulmonaire. L’objectif est de permettre d’identifier précocement des sous-groupes de patients à risque de développer une dysfonction chronique afin d’offrir un suivi rapproché voire des perspectives thérapeutiques ciblées.

Résultats obtenus :
N/A