Vous êtes ici

METHYLBIOMARK : recherche et validation de marqueurs épigénétiques pronostiques de l’évolution de la mucoviscidose

Dernière mise à jour 06.08.2020 à 12h39

Axe de recherche : Génétique Délégation territoriale : Languedoc-Roussillon

Porteur du projet : Albertina DE SARIO

Université de Montpellier EA 7402 - Génétique de Maladies Rares



Contexte :

Le suivi des patients atteints de mucoviscidose (CF) a augmenté considérablement la qualité et l’espérance de vie des patients. Actuellement, de nombreux traitements proposés visent à soigner les symptômes et le bilan de l’état des patients est réalisé essentiellement grâce à des paramètres cliniques, notamment le VEMS. Le VEMS n’est pas optimal, car il ne change pas assez vite par rapport à l’évolution de l’état du patient. L’objectif de ce projet est d’identifier et valider des marqueurs moléculaires capables de prédire l’évolution de la maladie pulmonaire chez des patients CF. Ces marqueurs pourraient être utilisés dans le suivi des patients CF pour la mise en place de traitements mieux adaptés (médecine personnalisée). A terme, ces marqueurs moléculaires pourraient servir à déterminer l’efficacité de nouveaux médicaments curatifs.



Objectifs :

L’objectif du projet consiste à identifier et valider des marqueurs moléculaires qui permettent de prédire l’évolution de la sévérité pulmonaire dans la mucoviscidose. Le projet est réalisé sur une cohorte de patients CF réunie au CRCM de Montpellier et s’articule en deux étapes : découverte de marqueurs potentiels sur une première série d’échantillons d’expectoration recueillie dans une cohorte de patients CF ; validation des marqueurs sur des échantillons d’expectoration recueillis sur les mêmes patients à 6, 12 et 18 mois d’intervalle. A terme, nous souhaiterions proposer une méthode non invasive, utile au suivi des patients CF. Ces marqueurs moléculaires pourraient également servir à déterminer l’efficacité de nouveaux médicaments curatifs proposés aux patients atteints de mucoviscidose.



Perpectives :

Dans cette étude, nous souhaiterions identifier des marqueurs moléculaires qui permettent de déterminer l’état des patients atteints de mucoviscidose, notamment leur fonction pulmonaire. A l’avenir, il sera nécessaire de valider ces nouveaux marqueurs sur d’autres cohortes de patients pour confirmer leur efficacité. Il sera également important de tester si ces marqueurs peuvent être utilisés pour le suivi d’enfants atteints de mucoviscidose. Enfin, il serait de grand intérêt déterminer si ces marqueurs de la méthylation de l’ADN permettent de mesurer la réponse des patients traités avec de nouveaux médicaments curatifs.



Résultats obtenus :

Lors d’une étude précédente, nous avons montré que la méthylation de l’ADN est différente chez les patients CF comparés à des témoins et corrèle avec leur fonction pulmonaire (VEMS). Récemment, nous avons montré que des altérations de la méthylation de l’ADN sont également présentes dans les cellules sanguines et dans les cellules contenues dans les échantillons d’expectoration (crachats). Nous pensons que ces variations de méthylation sont générées principalement par des molécules oxydantes produites par l’inflammation des tissus qui longent les voies respiratoires. Ces variations de méthylation pourraient être utilisées comme marqueurs moléculaires pour prédire l’évolution de la maladie et optimiser la prise en charge des patients.