Vous êtes ici

Implication clinique du système sécrétoire de type VI (T6SS) chez des souches de Achromobacter xylosoxidans dans la mucoviscidose

Dernière mise à jour 06.08.2020 à 13h04

Axe de recherche : Infection Délégation territoriale : Limousin

Porteur du projet : Fabien GARNIER

Centre de Biologie et de Recherche en Santé, Faculté de Médecine - Inserm UMR 1092



Contexte :

Achromobacter xylosoxidans (Ax) est maintenant décrite comme une bactérie opportuniste émergeante dans la mucoviscidose (CF). Certaines études ont montré que Ax aurait un certain impact clinique au niveau du poumon de patients CF. Néanmoins rien n’est actuellement connu sur sa virulence et ses interactions avec les autres bactéries du microbiote respiratoire du patient CF. Le système de sécrétion de toxine de type VI (T6SS) est une « nanomachine » bactérienne qui est utilisée par des bactéries pathogènes respiratoires, comme Pseudomonas aeruginosa, pour s’installer dans l’appareil respiratoire et établir des infections respiratoires aigues et chroniques. Chez ces pathogènes, le T6SS est utilisé pour tuer les autres bactéries et prendre ainsi le « contrôle » du microbiote respiratoire, et pour déclencher l’entrée des bactéries dans les cellules épithéliales pulmonaires. L’étude de la séquence du génome d’une souche de Ax montre qu’elle pourrait posséder 2 T6SS différents.



Objectifs :

L’objectif de notre projet est dans un premier temps de regarder si toutes les souches de Ax, provenant ou non de patients atteints de mucoviscidose, possèdent ou non les 2 systèmes. Dans un deuxième temps nous étudierons l’expression des différents systèmes T6SS retrouvés non seulement au niveau de la souche Ax mais aussi au niveau du prélèvement (signe d’un activité T6SS antérieure) et comparerons les différentes activités entre patients CF et non CF. Enfin, à l’aide d’un modèle de virulence, nous essaierons de déterminer si ces systèmes interviennent dans la virulence de Ax et de quelle manière au niveau de l’appareil respiratoire des patients CF.



Perspectives :

Notre projet devrait permettre de mieux comprendre l’implication clinique des souches de Ax dans la dégradation de l’appareil respiratoire des patients CF. Les souches de Ax étant considérées comme multi résistantes, l’utilisation des antibiotiques pour leur éradication reste compliquée. La description de ce nouveau système et sa compréhension devrait nous permettre de développer une stratégie anti-virulence ciblée sur le blocage de son T6SS pour lutter contre les souches de Ax qui pourraient infecter les patients CF en association avec les traitements antibiotiques.