Vous êtes ici

Grippe : Pensez à vous faire vacciner !

La grippe est une affection qui peut avoir des conséquences graves sur les personnes atteintes de maladies chroniques en particulier, les patients atteints de mucoviscidose. C’est pourquoi il est important de se faire vacciner. Lancée le 15 octobre 2019, la campagne de vaccination de cette année, présente un parcours vaccinal simplifié.

Dernière mise à jour 20.11.2019 à 15h45

grippe2016_3

Toutes les personnes majeures pour lesquelles la vaccination antigrippale est recommandée, qu’elles aient ou non été déjà vaccinées, peuvent désormais retirer leur vaccin à la pharmacie sur présentation de leur bon de prise en charge et se faire vacciner par le professionnel de leur choix : médecin, sage-femme, infirmier ou pharmacien volontaire. Les pharmaciens volontaires doivent avoir validé une formation DPC (Développement Professionnel Continu); déclaré l’activité de vaccination à l’Agence Régionale de Santé (ARS); disposer de locaux et de matériels adaptés pour assurer l'acte de vaccination

Quelles sont les recommandations 2019 ?

La stratégie vaccinale vise à protéger les populations les plus exposées aux risques de complications graves en cas de grippe. Pour elles, le vaccin est gratuit. Il s’agit essentiellement :

Des personnes âgées de 65 ans et plus

Des personnes, y compris les enfants à partir de l’âge de 6 mois atteintes de certaines maladies chroniques dont la mucoviscidose, 

Des femmes enceintes, 

Des personnes obèses, 

De l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave et des personnes immunodéprimées, 

Des personnes séjournant dans un établissement ou service de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d’hébergement, quel que soit leur âge. 

La vaccination contre la grippe est recommandée chez les professionnels de santé et chez tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère. 

Pourquoi me faire vacciner ? Et pourquoi recommencer tous les ans ?

Au-delà de la fièvre, de la fatigue intense et des courbatures bien connues, la grippe saisonnière peut être à l’origine de forme grave ou entraîner l’aggravation d’une maladie chronique existante, telle que la mucoviscidose. Parce que le virus de la grippe évolue tous les ans, il est indispensable de s'en protéger et de se faire vacciner chaque année. Le vaccin ne peut provoquer la grippe, car il ne contient qu’une fraction inactivée du virus. Si elle ne permet pas toujours d’éviter la maladie, la vaccination réduit le risque de complications graves ou de décès. L’ANSM rappelle «qu'aucun médicament homéopathique ne peut être considéré comme un vaccin, ni comme un "vaccin homéopathique" ». Leur utilisation à la place du vaccin antigrippal constitue une perte de chance, notamment chez les personnes à risque de complications. Un médicament antiviral spécifique contre la grippe peut être recommandé dans certains cas, en prévention et en traitement précoce de la grippe en réduisant la capacité du virus à se multiplier.

Quand dois-je me faire vacciner ?

Le virus de la grippe sévit habituellement d'octobre à mars. La campagne a démarrée le 15 octobre 2019 et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2020. Elle sera suivie d’une vaste opération d’information dans les média. « Cette année encore, la grippe va faire très mal. », c’est ainsi que le ministère des Solidarités et de la Santé, l’Assurance Maladie et la Mutualité sociale agricole entendent frapper les esprits avec cette campagne de sensibilisation qui débutera le 27 octobre.  Objectifs ; sensibiliser à la vaccination mais aussi aux gestes simples car la grippe est contagieuse. Elle se transmet par voie aérienne (projection de sécrétions par les postillons, la toux ou les éternuements), par contact rapproché avec une personne malade, ou par contact avec les mains ou des objets contaminés (poignée de porte, couverts).

se laver régulièrement les mains (eau et savon)

se frictionner les mains avec une solution hydroalcoolique

se moucher avec  des mouchoirs à usage unique, les jeter à la poubelle aussitôt après usage et se laver les mains

Se couvrir la bouche avec le coude, la manche ou un mouchoir pour tousser ou éternuer

porter un masque jetable quand on est malade

Aérer chaque jour pendant 10 min les logements

Ne pas partager les objets utilisés par le malade (couverts, linge de toilette, etc.)

Pour une personne grippée : limiter ses sorties et ses contacts

A noter, il faut compter 15 jours après la vaccination pour être immunisé.

Comment récupérer le bon de prise en charge ? 

Le bon de prise en charge peut être :

soit « pré-identifié », adressé par courrier par l’Assurance maladie (cas général),

soit « vierge », pour les personnes éligibles mais n’ayant pu être identifiées et invitées par l’Assurance Maladie

Les médecins et les sages-femmes disposent sur amelipro d’un bon de prise en charge vierge leur permettant de prescrire le vaccin. Les pharmaciens et les infirmiers disposent également du même bon mais uniquement pour les personnes majeures éligibles à la vaccination. L’injection est prise en charge à 60% par l’Assurance maladie et à 100% pour les personnes en ALD éligibles à la vaccination antigrippale. 

Pour se protéger et protéger ses proches de la grippe, aucune hésitation : il faut se faire vacciner !

En savoir plus :  Le Site Vaccination Info Service

Crédit photos : ©DR