Vous êtes ici

Evaluation phénotypique et fonctionnelle des différentes sous-populations de neutrophiles dans la mucoviscidose en particulier les neutrophiles de faible densité ou Low Density Granulocyte (LDG)

Dernière mise à jour 17.09.2018 à 17h59

Axe de recherche : Inflammation Délégation territoriale : Île de France

Porteur du projet : Véronique WITKO-SARSAT

Institut Cochin - Inserm U1016

Contexte : 
Les infections bactériennes récidivantes et l'inflammation pulmonaire dépendante des polynucléaires neutrophiles qui en découle, sont à l'origine de la destruction du poumon chez les patients atteints de mucoviscidose. Le but de notre projet est d'élucider les perturbations fonctionnelles des neutrophiles dans la mucoviscidose. Alors qu'ils sont indispensables pour éliminer les bactéries pathogènes, lorsque leur activité n'est pas contrôlée, ils peuvent générer des molécules très toxiques comme les oxydants et leur présence dans les tissus devient délétère. Il a été décrit très récemment une nouvelle population de neutrophiles appelés LDG (low density granulocytes) car ils ont une densité différente de celle des neutrophiles matures que l'on étudie classiquement et sont doués de propriétés particulières. Ils apparaissent au cours de maladies inflammatoire comme l'arthrite où ils ont été décrits comme des biomarqueurs de réponses aux traitements anti-inflammatoires. Ils n'ont jamais été étudiés dans la mucoviscidose et nous proposons de le faire dans ce nouveau projet .

Objectifs :
Nos études préliminaires ont permis de détecter les différentes sous-populations de neutrophiles en particuliers ces LDG dans la mucoviscidose. Nous analyserons les caractéristiques des LDG en comparaison aux neutrophiles matures classiques chez les patients à différents stades de la maladie, état stable ou au cours des exacerbations pulmonaires. Nous isolerons ces LDG et étudierons leurs fonctions et leur survie. Il est probable que ces LDG soient modulés lors des traitements anti-inflammatoires.

Perspectives :
Dans l'optique d'une translation vers la clinique, la compréhension des mécanismes de reprogrammation du neutrophile dans la mucoviscidose pourrait permettre de développer des approches thérapeutiques visant à cibler préférentiellement les populations à longue durée de vie ou ayant des métabolismes particuliers comme les LDG. L'analyse des fonctions et de la survie des LDG est très importante dans le contexte de la mucoviscidose car cette sous population pourrait être spécifiquement modulée par l'état clinique du patients. De la même façon, l'évaluation de l'état d'activation des LDG pourrait être informative dans le cadre de l'évaluation de nouvelles thérapies anti-inflammatoires. Le site de Cochin qui réunit une équipe clinique qui dispose d'une cohorte importante de patients dans le service de pneumologie sur le même site que des équipes de recherche dans le domaine de l'immunité et l'inflammation est un atout important dans ce projet à fort potentiel translationnel.

Résultats obtenus :