Diabète

c_dmitry_lobanov_-_fotolia.com__0

Le diabète
 
L’apparition d’un diabète est une complication fréquente chez les patients atteints de mucoviscidose : rare dans l’enfance, elle atteint un patient sur trois à partir de 30 ans. Il peut avoir des conséquences sérieuses et aggraver la mucoviscidose. C’est important qu’il soit dépisté précocement et bien pris en charge.

Un diabète particulier

C’est un mélange de deux formes classiques de diabète, le diabète de type 1’insulino-prive (dit aussi : insulino-dépendant et le diabète de type 2, insulino-résistant, la mucoviscidose altère le pancréas et y détruit les îlots de Langerhans (cellules pancréatiques qui produisent l’insuline), ce qui entraîne une diminution de la sécrétion d’insuline et l’apparition du diabète.

• Les infections récurrentes, les traitements par corticoïdes provoquent une insulino-résistance, c’est-à-dire une diminution de la réponse des cellules et des tissus à l’insuline.

Comme dans un diabète de type 2, la maladie se manifeste en deux étapes : une période dite d’intolérance au glucose, où la glycémie n’est plus normale puis le diabète proprement dit s’installe.

Un dépistage par an

Le dépistage au stade d’intolérance au glucose, dès 15 ans (ou plus tôt), est important car il permet de mettre en place des actions visant à ralentir le passage vers le diabète confirmé.
 
L’intolérance au glucose se traduit par une montée anormale du taux de glucose sanguin (glycémie) après un repas. L’hyperglycémie provoquée par voie orale est le test de référence pour un dépistage précoce un par an à partir de l’âge de 15 ans. Il peut être souhaitable de le pratiquer plus tôt, à partir de 10 ans, dans les formes graves de la maladie ou en présence de signes évocateurs (amaigrissement, retard de croissance, exacerbation des infections) 
Au stade d’intolérance au glucose, le traitement proposé peut être oral  ou dans certains cas sous forme d’injections d’insuline. L’activité physique et l’équilibre alimentaire constituent des atouts majeurs pour ralentir l’évolution vers le diabète.

Le diabète confirmé

Pour les patients au stade de diabète confirmé, le seul traitement efficace est l’insuline,
Plusieurs dispositifs sont possibles pour administrer l’insuline:

• des auto-injections par le patient après mesure de la glycémie
•l’utilisation d’une pompe à insuline qui assure un débit d’insuline en permanence avec un supplément au moment des repas, ce qui permet une adaptation plus précise des doses

Le traitement est parfois difficilement accepté par les patients, qui  perçoivent le diabète comme une épreuve supplémentaire dans leur parcours de soins. L’insulinothérapie reste indispensable pour prévenir les conséquences du diabète fonction respiratoire, hyperglycémie favorisant les infections pulmonaires…).Une bonne prise en charge du diabète constitue donc un enjeu  important.

Date de dernière mise à jour : mars 2015
 
*Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

©Fotolia - Dmitry Lobanov