Thérapie de la protéine

Thérapie de la protéine

Les différents types de molécules

A l’instar de ce qu’est la thérapie génique pour le gène, la thérapie de la protéine vise à rétablir une activité de la protéine CFTR, au niveau de l’épithélium. La recherche a, en effet, permis la découverte récente de molécules susceptibles de restaurer ou de stimuler la fonction de  la protéine CFTR.
 
Deux principaux types de molécules sont identifiés.

• Les correcteurs sont des molécules capables de corriger les anomalies de la protéine CFTR et de la rendre ainsi disponible au niveau de l’épithélium. 
• Dans d’autres cas, la protéine CFTR est bien présente au niveau de l’épithélium mais cette protéine ne montre qu’une activité résiduelle. Les potentiateurs sont des molécules qui stimulent cette activité résiduelle.
 
Les recherches menées

Deux voies de recherche sont  actuellement développées dans le but d’identifier des correcteurs et des potentiateurs.

• La première, appelée criblage à haut débit,  consiste à tester l’effet de milliers de molécules sur l’activité de la protéine CFTR. Une fois ces molécules identifiées, la pertinence des résultats est analysée par des approches biologiques complémentaires.
• La seconde stratégie mise en place est l’étude in silico de la structure tridimentionnelle de la protéine CFTR, qui vise à concevoir, par des moyens informatiques, des molécules capables d’agir spécifiquement sur le défaut de la protéine CFTR.

Les recherches menées dans ce secteur ont permis d’identifier des éléments importants au niveau de la structure de la protéine CFTR, ainsi que leurs anomalies dans le cadre de la mucoviscidose.
 
Est-ce que cela fonctionne ?

Certaines molécules candidates ont déjà été testées avec succès. Ainsi, les premiers essais cliniques testant des molécules découvertes par criblage à haut débit et ayant montré un effet correcteur ou potentiateur sur la fonction de CFTR ont été lancés depuis 2006.
Un premier médicament, le Kalydeco - un potentiateur- a pu être mis au point pour les patients porteurs de la mutation G551D. Il est disponible en France depuis 2012.

*Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

Video

La recherche sur la mucoviscidose

Ces dernières années, des avancées remarquables ont été réalisées dans la lutte contre la mucoviscidose mais il reste encore de nombreux défis à relever.

Recevez la newsletter
"Le Lien".