Vous êtes ici

Évaluation des molécules correctrices c407, 118882 et 73100: optimisation de leurs structure et de leur potentiel synergique.

Dernière mise à jour 25.07.2017 à 16h43

Axe de recherche : Fonction CFTR Délégation territoriale : Île de France

Porteur du projet : Aleksander EDELMAN
INEM INSERM U1151 - Canalopathies épithéliales : la mucoviscidose et autres maladies

Contexte :
Au cours de trois dernières années nous avons étudié les mécanismes d’action de l’un nos correcteurs (407) et démontré son efficacité dans le modèle murin de mucoviscidose de la souris F508del, et dans les cellules nasales de certains patients F508del/F508del. Nous avons également montré que 407 corrige le défaut de formation osseuse (Le Henaff et al Hum Mol gen 2016).

Objectifs :
L’objectif de cette demande est de continuer nos recherches sur l’efficacité des 3 molécules correctrices que nous avons identifié lors de nos travaux précédents, et en particulier de tester si l’optimisation de la structure chimique de la c407 étudiée lors des années précédentes améliore son efficacité, et d’évaluer la synergie avec les autres correcteurs identifiés par le laboratoire (118882, 73100) et avec le correcteur de référence, VX-661.
Au cours de trois dernières années nous avons étudié les mécanismes d’action de l’un nos correcteurs (407) et démontré son efficacité dans le modèle murin de mucoviscidose de la souris F508del, et dans les cellules nasales de certains patients F508del/F508del. Nous avons également montré que 407 corrige le défaut de formation osseuse (Le Henaff et al Hum Mol gen 2016 in press). Dans l’année qui vient nous élargirons nos travaux aux molécules c118, et c73100 en testant les différentes combinaisons (73100 plus c407, plus 118882, plus VX861) des molécules sur la fonction F508delCFTR.

Perspectives :
Continuer les recherches annoncé dans les objectifs de projet

Résultats obtenus : 
Les premières d’expériences de traitement des cellules HeLa F508delCFTR par les combinaisons de molécules de 2ème génération de la c407 suggèrent que l'effet correcteur est augmenté (Figure jointe)