Vous êtes ici

Représentations psychiques du donneur et/ou du greffon chez des personnes transplantées pulmonaires.

Dernière mise à jour 24.07.2017 à 10h32

Axe de recherche : Sciences humaines et sociales Délégation territoriale : Île de France

Porteur du projet : Lucia ROMO
Université Paris Ouest la Défense - EA 4430 CLIPSYD

Contexte :
La transplantation d’organes représente une avancée technique et scientifique majeure pour les sujets en insuffisance organique terminale. Avant que la biotechnologie ne renouvelle les organes par impression en 3D, le recours à l'organe d’un donneur est nécessaire à la poursuite de la vie. Le don après la mort  repousse les limites du corps, transgresse des interdits et engage le patient receveur à vivre un «corps à corps» qui l’amène à renoncer à une partie de soi –l’organe malade- et intégrer l’organe d’un autre. Grâce aux représentations psychiques du donneur et/ou du greffon, le sujet créée un espace psychique «entre-eux-deux». Les turbulences identitaires et corporelles que la TO occasionne nécessitent des réajustements psychiques mais sont peu connues des équipes. Des variables (information sur le donneur, hallucinations, deuils, etc.) interviennent dans la création de ces représentations du greffon et/ou du donneur. Quelles sont alors leurs incidences sur ces représentations? Comment aider les équipes à reconnaître et accompagner au mieux les problématiques intrapsychiques et les moments de fragilité des sujets transplantés?

Objectifs : 
"1 - L'objectif principal de cette recherche, est de mieux connaître les représentations psychiques du greffon et du donneur chez des patients transplantés pulmonaires, ainsi que la façon dont elles sont vécues par le sujet transplanté. 
2- Mieux comprendre l'incidence de certaines réalités dans la création de ces représentations , par exemple: type de maladie (de l'enfance ou plus tardive), vécu de la greffe (période hallucinatoire, complications, coma, etc.), deuils rencontrés, information connue sur le donneur, etc. 
3 - Aider les équipes à mieux comprendre  comprendre le vécu psychique des patients transplantés pour participer à l'amélioration de leur prise en charge psychologique.
4 - Par là même aider le sujet greffé à verbaliser ce qui parfois lui semble décalé, indicble. Les remaniements psychiques peuvent être tels qu'ils surprennent et sont parfois cachés aux autres, laissant alors le receveur dans une solitude angoissante."

Perspectives : 
"Mieux saisir l'impact psychique de la TP, permet d'améliorer la prise en charge psychologique des receveurs, dont bon nombre sont atteints de mucoviscidose.
En repérant ce qui peut mettre en difficulté le sujet greffé, en permettant la reconnaissance (par les équipes, le sujet et son entourage) des déstabilisations psychiques inhérentes à l'épreuve de la greffe, mais aussi en comprenant mieux comment certaines variables ont une incidence sur les représentations et leur vécu par les patients, nous souhaitons aider les équipes soignantes à mieux comprendre le parcours du greffé et à mettre en place un cadre thérapeutique adapté plus rapidement. 
Une meilleure compréhension de certaines réalités (hallucinations, coma, anonymat du donneur, etc.) permettra une gestion plus facile pour les soignants des questions des receveurs.
Même si cette recherche ne concerne pas exclusivement les sujets atteints de mucoviscidose, elle ouvre une perspective intéressante pour l'amélioration de la connaissance des remaniements psychiques liés à la greffe, de la prise en charge des sujets, de l'amélioration de leur qualité de vie et donc de la réussite de la greffe."