Vous êtes ici

Evaluation de la prévalence et de la sévérité des troubles fonctionnels urinaires et ano-rectaux et de leur retentissement sur la qualité de vie et la sexualité chez les patients adultes atteints de mucoviscidose suivis dans l’un des CRCM du Réseau Muco O

Dernière mise à jour 17.07.2017 à 16h16

Axe de recherche : Pathologies associées Délégation territoriale : Côtes d'Armor-Finistère

Porteur du projet : Sophie POULAIN
Fondation ildys - CRCM

Contexte :
"Les fuites urinaires et/ou anales sont plus fréquentes et plus gênantes pour les patients touchés par la  mucoviscidose : les fuites surviennent lors des efforts ou du rire comme chez les autres personnes, mais également lors de la toux ou des éternuements, lesquels s'amplifient en période d’exacerbation et avec la dégradation de l'état pulmonaire.  De plus, la crainte des fuites peut perturber la prise en charge médicale : gêne pendant les séances de kinésithérapie,  les EFR.
Les troubles fonctionnels urinaires et ano-rectaux sont donc non seulement un facteur dégradant la qualité de vie des patients atteints de mucoviscidose mais aussi un facteur de risque d'aggravation de la maladie par encombrement bronchique, les patients limitant leur toux et/ou leurs soins pour éviter les épisodes de fuites urinaires et/ou anales. 
Devant le manque de données dans la littérature, nous avons souhaité explorer ces différents domaines."

Objectifs :
"Principal 
Evaluer la prévalence des gênes fonctionnelles périnéales (incontinence urinaire à l’effort, hyperactivité vésicale, dysurie, incontinence anale) chez les patients adultes atteints de mucoviscidose suivis dans un des CRCM du Réseau Muco Ouest

Secondaires
- Mesurer la sévérité des troubles présentés
- Evaluer le retentissement des troubles 
o sur la qualité de vie des patients 
o sur le fonctionnement sexuel des patients
o sur les soins
o sur la vie sociale et les relations amoureuses 
- Identifier les facteurs médicaux et démographiques associés à la sévérité des troubles et de  leur retentissement"

Perspectives :
"La période d’inclusion doit se prolonger jusqu’à mi-septembre 2017, sauf si le nombre attendu est atteint avant.

Une visite de monitoring dans chacun des centres est prévue à la fin de la période d’inclusion (vérification des consentements et des procédures). 

Les analyses statistiques puis l’interprétation des résultats devraient être finalisés d’ici fin 2017, ou au cours du 1er trimestre 2018. 

La valorisation des résultats est prévue sur 2018 : 
- rapport d’étude (mars 2018) ; 
- communications aux congrès nationaux, européens et américains « Mucoviscidose » (Journées francophones en mars ; ECFS en juin et NACF en octobre 2018) ; 
- communications aux congrès « urologie » (SIFUD - Société Interdisciplinaire Francophone d'UroDynamique et de Pelvi Périnéologie - en juin ;  AFU - Association Française d’Urologie - en novembre)
- soumission d’un article au Journal of Cystic Fibrosis et dans une revue spécialisée en urologie."

Résultats obentus : 
"L’ensemble des autorisations réglementaires a été obtenu : avis favorable Comité d’Ethique de Brest  (avril 2015) ; avis favorable du CCTIRS (mars 2016) ; accord de la CNIL (septembre 2016) ; enregistrement sur ClinicalTrial.gov (Aout 2016 - NCT02894619).

L’ensemble du matériel a été préparé sur l’année 2016 (Fiches de travail pour les centres, Triptique de présentation de l’étude ; Livrets de questionnaires ; Base de données pour saisie des réponses).

La visite de mise en place a été faite en téléconférence le 21 octobre 2016.

Les inclusions ont finalement démarré en Janvier pour Angers, Nantes, Vannes, Tours et en Mars pour Rennes et St Pierre. A ce jour (18/04/2017), 75 inclusions ont été réalisées sur 166 attendues (soit 45%), en plus de 46 au CRCM de Roscoff."