Vous êtes ici

Co-morbidités non respiratoires observées chez les patients atteints de mucoviscidose transplantés pulmonaires. Etude exploratoire de la cohorte Rhône-Alpes (Lyon Grenoble) sur 2004 - 2014.

Dernière mise à jour 17.07.2017 à 12h39

Axe de recherche : Transplantation Délégation territoriale : Rhône-Ain-Loire

Porteur du projet : Isabelle DURIEU
Hospices Civils de Lyon - Hospices Civils de Lyon - Service de médecine interne - CRCM Adulte

Contexte :
"La greffe pulmonaire est actuellement le traitement de référence en cas d'’insuffisance respiratoire terminale pour les patients atteints de mucoviscidose.Le nombre de transplantation pulmonaire dans la mucoviscidose est en augmentation et permet d'augmenter la survie des patients. 
Cette augmentation de la survie des patients atteints de mucoviscidose est également associée à la survenue de comorbidités non respiratoires (diabète, insuffisance rénale, hépatopathies, dénutrition, ostéoporose, néoplasies, complications gynécologiques). L'impact de la transplantation pulmonaire sur l'apparition de ces comorbidités est mal connue."

Objectifs : 
"L’objectif principal de l’étude est d’estimer la prévalence des comorbidités non respiratoires (diabète, insuffisance rénale, hépatopathies, dénutrition, ostéoporose, néoplasies, complications gynécologiques) liées à la mucovisicdose en post transplantation dans la cohorte de patients atteints de mucoviscidose transplantés en région Rhône-Alpes, sur les années suivant la transplantation.
Les objectifs secondaires sont d’estimer le délai d'apparition des comorbidités non respiratoires après transplantation pulmonaire, de décrire leur évolution au cours des années suivant la transplantation, de corréler leur survenue à la survie des patients transplantés, et d’identifier des facteurs de risque associés à leur survenue après transplantation."

Perspectives :
"Nous poursuivons le recueil des données à partir des dossiers médicaux. L'ensemble des données des dossiers vont être saisies sur la base de recherche.
les donnée seront analysées par un biostatisticien, après la validation de la qualité des données. L'analyse des résultats fera l'objet de réunions de COPIL avec les partenaires de l'étude (CRCM de Lyon et de Grenoble, Services de transplantation de Lyon et de Grenoble)
Les résultats seront diffusés : Rédaction d'une thèse de médecine interne (soutenance prévue fin octobre 2017), Présentation des résultats au congrès européen ou nord-américain et Rédaction d'un article scientifique."

Résultats obtenus :
"Etat des lieux des connaissances actuelles : revue de la littérature en cours de rédaction. 

Etapes du projet : Nous avons mis en place le projet de recherche conformément au protocole de recherche. Nous avons défini les procédures de déroulement de l'étude (information des patients, receuil des données à partir des dossiers médicaux dans les CRCM et les services de transplantation, procédures garantissant l'anonimisation des données recueillies, procédures de qualité de gestion des données). Ces procédures ont été validées par le comité de pilotage de l'étude (COPIL) constitué de médecins de CRCM et de l'équipe du coordination de l'étude (méthodologiste et chargé d'étude)."